Résidence Catel et Annie Goetzinger

Exposition et promotion du travail de femmes dans la bande dessinée.


IX SALON DEL COMICS DE GRANADA

2004

 

La neuvième édition du Festival international de BD de Grenade s'est tenue du 18 au 21 mars 2004. Cette année les femmes étaient à l'honneur avec une exposition et un débat conçus et réalisés par Niki de La Isla.

 

Neuf auteures françaises de BD ont été promues par le biais d'une exposition d'originaux de :
Claire Bouilhac, Catel, Florence Cestac, Daphné Collignon, Edith, Annie Goetzinger, Sylvie Fontaine,
Sandrine Revel et Joelle Savey.

Un débat s'est tenu le 20 mars sur le thème de la place de la femme-auteur de BD avec:
- Kan Takahama (Japon)
- Esther Gili et Raquel Alzate (Espagne)
- Mariel (Argentine)
- Catel et Annie Goetzinger (France).


Chacune nous a parlé de son pays et de son expérience. A noter qu'au Japon, grâce à la promotion et l'aide du gouvernement, l'image sociale de l'auteur de BD a changé et il est devenu "l'ami incontournable à avoir pour réussir dans la vie" à coté des "amis" médecins, avocats ou comptables. Une première !


TVE a d'ailleurs réalisé un documentaire sur ces auteures afin de faire passer le message au-delà des portes du festival et La Guia del Comics a réalisé une demi-heure sur ce thème sur Radio-Circulo à Madrid.
Le travail des auteures françaises a été découvert et très apprécié, surtout que seule Annie Goetzinger était connue car elle a vécu et publié pendant 10 ans en Espagne.

 

Le comics américain a aussi été de la partie : Jon Bogdanove (Superman, 4 Fantastiques pour DC Comics) et Mike Netzer (Spiderman pour DC Comics) ont tenu chacun un débat pour parler de leur condition et de leur travail ainsi que l'illustrateur américain Tommy Lee Edwards.

Pour marquer sa solidarité avec les victimes du massacre bestial du 11-Mars à Madrid, Jon Bogdanove a réalisé une illustration de Superman afin de la mettre aux enchères et de recueillir des fonds pour les familles des victimes.

25.000 personnes ont visité le salon cette année, ce qui confirme sa position de second festival de BD espagnol après Barcelone. La couverture médiatique a été appréciable et soutenue tout au long de la durée du festival. Tous les auteurs présents se sont montrés très satisfaits de leur séjour et des égards avec lesquels ils ont été traités, nombreux ont émis le souhait de revenir pour fêter la dixième édition en 2005 !